En 2019

Le résumé de la semaine 45 de 2019

Un petit peu de retard dans ce résumé de la semaine de la Vraie Vie du Poulailler mais c’est que le week-end a été chargé et que je ne pouvais pas être au four et au moulin dimanche soir… Ni lundi soir, ni mardi soir d’ailleurs… Il faut profiter du temps présent qu’ils ont dit… Alors…

Lundi

J’adore ces biscuits

Une visite importante : elle m’avait contacté la semaine dernière pour me dire que mon blog la rassurai, qu’elle y puisait de la force et de l’espoir. Je lui ai donc proposé de passer pour discuter un peu. Elle avait l’air plus sereine en partant. C’est qu’elle en avait des trucs à dire… Très dur d’être une aidante, une accompagnante… Quand les démons gagnent, ils vous dévorent mais dévorent aussi les proches. Courage ! il va y arriver, tu vas surmonter toute cette m**de. Et tu reviens quand tu veux, bien sur.

RDV mensuel chez le Dr F. Mon état continu de s’améliorer même si certaines transitions restent un peu délicates.

J’ai travaillé sur ce site. C’est que pour valider mon diplôme je dois le présenter en bonne et due forme pendant 20 min à un jury de professionnels. J’ai réussi, plus ou moins à le mettre en forme comme je voulais. Il reste toutefois encore beaucoup de travail.

Un petit tour chez les vétos du coin de la rue. Orion avait un abcès à la patte. Le voilà réparé et on a eu le temps de discuter deux minutes.

Film du soir : J’ai écouté dernièrement une interview de Canet où il disait être très mauvais dans ce film. Je confirme. C’était vraiment pas terrible.

Mardi

Je n’ai plus cette relation là aux livres depuis longtemps. Et c’est bien dommage.

RDV avec Délal. Je l’avais rencontré lors d’un dimanche découverte chez l’Impératrice. Ces prédictions se sont avérées exactes. Comme je suis en période de transition et donc de doutes intenses, j’ai eu besoin de ses lumières pour me rassurer.
Elle a dit que 2020 sera enfin une année plus heureuse. Les démons semblent s’éloigner pour de bon. Côté boulot des propositions intéressantes vont se profiler. Côté perso, les choses devraient s’apaiser. Il faut absolument que nous changions la disposition de notre maison. Apres les 4 années de m**de que nous venons de vivre, elle est chargée d’énergie négative. Ça tombe bien des travaux sont à venir.
A suivre donc.

Un dej sushi avec l’impératrice pour débriffer. Elle m’en a remis une couche. Les mots étaient justes et choisis. Ils ont parfois été douloureux. Mais il était nécessaire que quelqu’un les prononce. Qui de mieux que l’impératrice pour le faire. Merci…

Je suis rentrée plus sereine et j’ai pu travaillé sur ce blog beaucoup plus efficacement.

D’ailleurs une newsletters est maintenant paramétrée. Il vous suffit de cliquer dans la colonne de droite et de renseigner vos nom et prénom pour recevoir directement les nouvelles du Poulailler directement dans votre boite mail.

Mercredi

Pas simple tous les jours en cette saison

La refonte de ce blog, toujours.

La LittleBox du mois de novembre est arrivée. Parfaite pour se réchauffer. La petite maison en porcelaine correspond parfaitement à la déco que j’ai prévu pour Noël. La Gazelle m’a barboté la bouillotte.

RDV avec la magnétiseuse : elle a senti l’avancement créé par la séance de Délal. Elle m’encourage sur le chemin.

Un arrêt chez les Gardiens de Chat. C’était sur mon chemin. C’est rare que je prenne le temps de passer. En général c’est plutôt eux qui viennent. Vraiment dommage. On est bien aussi chez eux.

Le Coq est passé me chercher pour aller récupérer sa voiture chez le garagiste. Rien de grave mais un truc dans le carbu. Je serai bien reparti avec la voiture cachée sous la bâche. Ils ont pas voulu. Ils sont pas drôles.

Jeudi

Vivement que j’ai un beau salon à la lumière pour y mettre de belles plantes vertes.

Conséquences des jours derniers, une grande envie de changement : ça a commencé par le petit déjeuner, j’ai changé ma tasse. Youhou ! Quelle originalité !

Et puis coiffeur ! Plus radical pour le coup !

Voilà, je suis châtain ! incroyable !

Je sais pas si c’est le froid… mon besoin d’être entourée… La meute a rappliqué, je n’avais pas les genoux assez grands.

J’ai fait une cure de livres de développement personnel. Je repasse à quelque chose de plus léger.

Vendredi

Je n’aime pas jouer… A part avec le feu…

Encore une nouvelle tasse.

Envie de faire des photos un peu différentes. Bon ben… C’est pas une réussite.

La Gardienne de Chats est passée prendre son lot de câlin et accessoirement prendre un café avec moi.

J’ai craqué : voilà, on a Netflix ! On piratera plus le compte de la Gazelle.

Et puis préparation de la valise : un week-end familial en vu !

D’ailleurs, sur les coups de 22h30, le Chat a débarqué. Nous sommes allés chercher la Gazelle au train vers 1h du matin. L’Ado est rentré d’une virée avec ses potes.

Le départ était fixé à 5h du matin. Ils ne savaient pas où nous allions. Ils avaient fait des pronostiques.

Samedi

Hein ? je comprend pas cette phrase.

Départ donc à 5h et des poussières. On leur a fait croire que nous prenions l’avion. Et puis… Non !

Direction Bilbao ! Longtemps que j’en avais envie. C’est pas loin, mais je ne pensais pas y aller un jour avec mes enfants.

Arrivés sur place sur les coup de 10h30. Un super appartement. Un bon petit dej

Et puis zou !

C’est une drôle de ville à l’architecture très très hétéroclite.
Pas facile à lire du coup. Mais de belles choses quand même.

Bien sur je ferais des articles sur le sujet dans les jours à venir.

Seul bémol, une pluie, que dis-je une tempête ! des trompes d’eau ont un peu gâché le plaisir quand même.

D’ailleurs, le soir j’avoue je suis restée dans mon lit, impossible de ressortir pour aller manger… Le manque de sommeil de la veille, les 17 000 pas de la journée, cette p*tin de pluie… J’ai écouté mes besoin pour garder les démons à distance. J’ai bien fait.

Dimanche

Du dessin encore…

Le but de notre venue à Bilbao : le Guggueneim !

J’en rêvais depuis si longtemps

Quel lieu incroyable sur lequel je reviendrai évidemment

Sublime !

Même l’Ado a aimé, c’est dire !

Quelques photos de ces vies qui me sont chères

Et bien sur une soirée tapas pendant que dehors les éléments se déchaînaient

Une semaine qui finie bien donc. Surtout que la suivante commence également à Bilbao.

Prendre, prendre, prendre…

Surtout ne pas réfléchir.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *