En 2019

Le résumé de la semaine 46 de 2019

Une semaine qui commence à Bilbao… Et qui finit… Ben qui finit quoi…

Lundi

Pas toujours… Pas si simple… Pas si évident…

Dernier journée à Bilbao. On s’est pas levé super tôt. Et on a évacué l’appart vers 11h15. Pas envie de retourner en ville, toujours la pluie. On a pris le chemin du retour.

Le chat ne connaissait pas les grenouilles… Evidemment on lui a fait écouter !

Quoi ??? Vous non plus ? C’est la base comme dirai l’Ado et la Gazelle !

Un arrêt dans un supermarché espagnol pour faire le plein. On peut pas repartir d’Espagne sans des trucs pour l’apéro quand même !

Avarie sur l’Autoroute : le tank qui se met en sécurité en pleine accélération. Ça arrive parfois. C’est pas drôle… Surtout qu’il tombait toujours des trombes d’eau… Bref, retour à Rabastens un peu anxiogène.

Heureusement, un peu de réconfort pour le dîner.

Mardi

Oh non, pas d’oiseau dans mon jardin, surtout pas. La meute n’en ferait qu’une bouchée.

Direction le garagiste pour réparer le tank. Heureusement il faisait presque beau.

Une gardienne de chat qui passe boire un café pour me raconter le week-end de la Meute.

Dej’ improvisé avec Minette qui ne travaillait pas exceptionnellement. C’était calme, c’était doux…

Une après midi avec ma voisine, la jolie F à la Dilettante. Quelques confidences… un bon moment…

Etre occupée à l’extérieur était une bonne idée… Retour de week-end + pluie… C’était le retour des démons assurés.

Pour tout avouer, j’ai senti leurs souffles chauds sur mon cou toute la semaine. Ils ne m’ont presque pas eu et c’est l’essentiel dirait ma mère…

Mercredi

Je le fais de mieux en mieux

Retour au garage pour récupérer le Tank

Et au boulot ! La présentation orale a lieu le 20 novembre, je n’ai donc pas vraiment de choix…

RDV au Pôle emploi. Je suis de nouveau demandeur d’emploi. Nous nous connaissons depuis longtemps avec ma conseillère. Elle est bienveillante, elle met toujours en avant mes progrès.

La fin de la journée a été très compliquée… Les démons… Toujours eux…

Jeudi

Ah ben ça c’est tout moi !

Les encouragements du Coq sur la table du petit déjeuner quand la veille se passe mal.

Toujours un chat sur les genoux pour travailler.

Vendredi

Que j’étais capable de survivre

Une matinée à travailler et un après-midi avec l’Ado. Il fallait aller à Albi faire signer sa convention de stage et arranger sa carte de bus défectueuse. Et puis chercher sa chérie à Gaillac. On était en avance. Sur un parking désert, il m’a demandé de le laisser faire un créneau. Ce gamin sait conduire et ce n’est pas moi qui lui ai appris.

Cauchemars complet sur les coups de 18h : on attendait les parents de la chérie (elle avait oublié ses clefs) au chaud dans la voiture sous une pluie diluvienne… Au moment de redémarrer plus de jus : la batterie en vrac. Tout ce que je déteste. Je suis montée dans les tours. Heureusement le père de la Chérie, m’a dépanné et j’ai pu repartir. Bref, c’est le type de panne à la con qui me rende hystérique. Dit comme ça, vous vous dites « non mais, n’importe quoi ! c’est juste la batterie à plat et en plus t’as été dépanné !! où est le problème ? » Et ben il n’y en pas, c’est juste le genre de truc qui me fait flipper… Voilà quoi…

Alors apéro pour me remettre de mes émotions.

Ça fait 2 vendredis de suite que je regarde cette émission de m**de. Ce truc coréen, adapté par TF1 qui sert à rien. C’est nul, mais c’est addictif. Promis la semaine prochaine je regarde pas ! … enfin j’essaye…

Samedi

Il est marrant Léo, c’est pas si simple…

Grande avancé ! Sur les coups de midi je suis allée TOUTE SEULE jusque chez Shoppi faire deux courses. C’est une grande première depuis 4 ans…

Le Coq lui était dans le jardin occupé aux travaux du puit.

Autre avancée, nous étions invités le soir, j’ai cuisiné tout l’après-midi. Petit pas après petit pas, dit Môman…

Au fond du trou, le travail avance bien.

Des fleurs pour ma copine, une chemise pour le Coq, une robe pour moi

et une auberge espagnole avec les copains du basket autour du thème de leur week-end de tournoi dijonnais. Une bonne soirée…

Dimanche

Rassembler les gens… J’adore l’idée !

Un déjeuner chez les Gardiens de Chats. Des fleurs parce que je trouve qu’en ce mois de novembre tout pourri, on en a bien besoin.

Et un moment de partage comme je les aime, calme et détendu

De retour dans le Poulailler, un moment pas facile : un garçon charmant au demeurant qui pour le moment a été rattraper par ses démons (les mêmes que les miens) et qui voit tout en noir. Avec sa compagne, ils sont resté 1h30 pour que je lui explique quel chemin j’avais parcouru depuis ma sortie du Château… L’exercice n’a pas été simple mais il m’a permis de me rendre compte de là où j’en étais… J’espère lui avoir donné un peu d’espoir… Lui avoir montrer que l’on pouvait s’en sortir. Que c’est long, très long mais qu’on y arrive… Que si j’y arrive, il peut y arriver aussi… J’ai beaucoup pleuré bien sur, mais ce n’était que mes émotions qui débordaient, pas de peine, pas de colère, pas de désespoir …

Apres leur départ, j’étais vidée, lessivée… Mais le Coq a dit qu’il était fier de moi… Et ça n’a pas de prix…

Voilà voilà

La semaine à venir sera studieuse, je présente ce blog lors de mon oral. Je vais me concentrer sur cette présentation.

Pour le reste… On verra bien…

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *